PHOTOS de VENISE et de FRANCE

 
 
 
 
 
 
 
 

PARIS

du 20 au 28 juin 2014

vernissage 18h30
mardi 24 juin 2014
Entrée libre

à l'occasion de
La Semaine italienne

Galerie Athena
Mairie du 13e
1 place d'Italie
www.mairie13.paris.fr/
01 44 08 13 13


 
 
 
 
 
 
 
 

VERSAILLES

29 nov. 2017  -  4 janv. 2018

vernissage et
rencontre-souvenir
jeudi 30 novembre 18 h
Entrée libre

Bibliothèque de l'UIA (Université Inter-Ages)
6 imp. des Gendarmes
bibliotheque-uia@versailles.fr
01 30 97 83 89


EXPOSITION  de  PHOTOGRAPHIES

"Par amour pour la Venise d'hier"

de Serge Bassenko

 

Canalazzo

 

 

40 photographies en noir et blanc de Venise, choisies parmi les plus belles de Serge Bassenko, prises de jour, de nuit et dans la lagune.
Datant d'avant les récents travaux de rénovation (1973-1989), elles nous restituent intact le charme romantique et prenant de la Venise d'antan, si chère au coeur des Vénitiens, et dont l'attrait irrésistible s'exerce encore aujourd'hui sur les amoureux et les promeneurs du monde entier.
Venise est probablement la ville la plus photographiée au monde, et pourtant, c'est avec étonnement qu'on découvre ici une Venise émouvante et quasiment inconnue : ruelles paisibles, petits canaux accessibles seulement en barque, nuit sombre et mystérieuse doucement éclairée par de faibles réverbères, lagune secrète et sauvage. Il s'en dégage une intimité et une sérénité qui traversent le temps, celles d'une ville où l'on se sent chez soi.
Serge Bassenko a passionnément et tendrement aimé Venise, il a passé près de vingt ans à la photographier, rendant ainsi hommage à celle qui fut, il n'y a pas si longtemps, la maîtresse du monde.

 

 

 

Voir les photographies de l'exposition



 

Interview autour de l'expo
Radio italienne de Paris  http://aligre-cappuccino.fr

 

 

 

COMMENTAIRES  des  VISITEURS
des  EXPOSITIONS

 

* TECHNIQUE

– très bon choix
– belle présentation, joli avec panneaux
– beau : les nuit sur fond noir
– belle qualité imprimante, beau rendu
– c'est fin, les détails
– beaux contrastes noir et blanc
– oh, il y a des lumières...
– très beau travail sur la lumière, qui redonne toute son âme à Venise
– [beaucoup d'amateurs de noir et blanc] c'est beau, le noir et blanc, Ah ! le noir et blanc, argentique, peut pas être aussi bien en couleur
– la qualité argentique nous donne un regard que nous avions oublié avec la technologie photo moderne
– on peut se raconter des histoires à cause du noir et blanc, car pas les détails de la couleur
– on peut se promener dedans, car il y a des plans, une profondeur
– chaque fois qu'on revoit les photos, on y découvre toujours quelque chose d'autre
– photo sur papier : meilleur effet que sur écran, car on voit le grain du papier, les photos sont plus grandes, il y a la distance, il faut marcher de l'une à l'autre

* PRÉFÉRENCES

– chaque photo est différente, toutes belles
– [les nuit ont énormément plu] qu'est–ce qu'elles sont belles, les nuit ! photos de nuit, elles sont magiques
– la nuit, c'est enveloppant
– les jour : on est bien, là
– lagune sauvage très prenante, étonnante, inconnue, au moins aussi bien que jour et nuit

* VRAIE VENISE

– retrouve exactement ambiance de Venise connue y a longtemps, c'est ça Venise
– Venise d'autrefois, hors des sentiers battus
– Venise a perdu son âme aujourd'hui, comme toutes villes modernes, elle est devenue un décor
– l'architecture est la même qu'avant, mais aujourd'hui Venise a perdu son charme
– pas du tout photos habituelles ; c'est bien, ça
– c'est calme, beau, on est dedans là
– apaisant, fait du bien
– on sent l'eau, elle monte
– on rentre ou on rentre pas : on est pris dans un cocon, au chaud, mais on est libre
– ça donne envie d'y aller, vraiment
– on aimerait y être
– photos magiques
– je vais y retourner pour faire des photos

* VENISE ÉTERNELLE

– temps s'arrête, intemporel
– pas de personnages : hors du temps, Venise immortelle
– je préfère qu'il n'y ait pas de personnages, on voit la ville elle-même, comment est la vie
– Venise est un être vivant, comprend que Serge Bassenko ait eu de l'amitié pour elle, on garde toujours le souvenir de Venise, c'est plutôt Venise qui nous a quittés

* SERGE BASSENKO

– Serge Bassenko a un regard qui fait aimer
– cadrages très personnels
– on dirait des photos de film
– pas fait pour voir, mais pour ressentir, de l'âme
– c'est le même photographe qui a pris toutes les photos ? on dirait pas, c'est différent entre la lagune et les jour/nuit
– vrai artiste, il voit
– les photos sont comme l'homme : paix et poésie
– c'est bien, ce que vous faites : mettre un peu de beauté et de rêve dans ce monde

* CRITIQUES

– faudrait un cadre blanc autour des nuit pour faire ressortir
– certaines nuit trop sombres, on ne voit pas assez détails
– nuit : un peu triste
– Venise en mauvais état à l'époque : balcon branlant, crépi esquinté
– photos semblent parfois coupées, ont-elles été recadrées ?
– faudrait de la musique pour attirer les gens à l'expo

* LIVRE D'OR (choix de citations)

– Superbes photos, d'une Venise sereine, avec la grâce et le charme du noir et blanc
– Merci mille fois pour une très belle exposition ! Andrea e Caterina Cavallari, Consul général d'Italie à Paris
– Une Venise complètement inconnue!
– Splendides photos. Un rêve merveilleux, une superbe balade. Merci et mille bravos
– Très belle exposition, romantisme, beauté. Le photographe a su saisir l'émotion de Venise endormie. Merci
– Quelle force et pourtant, il y a de la poésie
– Grâce aux photos, j'ai reηu beaucoup de douceur de Venise, c'est précieux, Venezia per sempre nel cuore
– Photos pleines de sérénité et de mélancolie
– Une Venise qui fait rêver, vision complètement diffιrente qui apporte un éclairage nouveau et captivant
– Y en a qui voient des choses qu'on n'a jamais vues
– Superbe exposition qui m'a fait rappeler des beaux souvenirs à Venise. Merci pour le beau témoignage. Aziz Amri, Conseiller culturel à l’ambassade de Tunisie
– Jamais vu l'intérêt des photos, mais là, elles montrent quelque chose, c'est bien de garder le souvenir par des photos ; comme ça, d'accord
– L'observation tranquille du poète, et son cheminement d'individu qui ose se perdre
– Merci ! Inspire au calme, à la sérénité. Le temps ne s'est malheureusement pas arrêté... en sortant de l'expo. Dommage
– Une si belle histoire que la vôtre dans ces photos de Venise. Je ne sais comment le dire autrement
– J'ai donné les photos de jour ΰ peindre ΰ mes élèves ! Professeur d'arts plastiques
– Photos très belles et surtout les paroles. Laura Federici, peintre exposant ses tableaux à la galerie "Bièvres" de la Mairie du 13e
– Loin du Rialto et de Saint-Marc, immersion dans la Venise pauvre et secrète. De très belles photos. Et vive le noir et blanc !

 

 

 





Tous droits réservés 2000